Newsletter - Banner

Fil d'ariane

Agrégateur de contenus

angle-left Un vaccin à forte dose contre la grippe améliore la réponse immunitaire de la polyarthrite rhumatoïde

« Les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde font face à un risque accru d’infection grippale et de maladies liées à l’influenza », a expliqué Inès Colmegna, M.D., à la conférence scientifique annuelle du American College of Rheumatology à Chicago ce mois-ci. « Développer de nouvelles approches dans le but de diminuer ce risque constitue donc une grande priorité. »

Chercheuse dans le Programme en maladies infectieuses et immunité en santé mondiale (MIISM) à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, la Dre Colmegna a présenté des résultats d’étude prometteurs lors de cette conférence ayant attiré 16 000 cliniciens, chercheurs et autres participants. Les données démontrent que l’utilisation d’un vaccin trivalent inactivé contre l’influenza à forte dose améliorerait significativement la réponse immunitaire chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, par rapport à la dose standard de vaccin quadrivalent inactivé.

« C’est la première étude qui compare directement le vaccin standard contre l’influenza avec le vaccin à forte dose chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, explique Sasha Bernatsky, MD, Ph. D., un collègue du Programme en MIISM, et elle influencera la pratique et améliorera les résultats liés à la polyarthrite rhumatoïde. »

La Dre Colmegna a mis l’accent sur l’étendue des collaborations impliquées dans ce projet. « C’est un projet dans lequel chaque médecin de la Division de rhumatologie de l’Université McGill a participé activement, et c’est le résultat de tous ces efforts. Le Dr Brian Ward, expert canadien en vaccins contre l’influenza, a tenu un rôle fondamental, tout comme les infirmières du Centre d’étude sur les vaccins du CUSM » Le Dr Ward est membre du Programme en MIISM et de la Division des maladies infectieuses de l’Université McGill.

L’étude fut financée par la Société de l’arthrite.

Pour en savoir plus, lisez Healio et RheumNow (21 oct. 2018)