Newsletter - Banner

Fil d'ariane

Agrégateur de contenus

angle-left Augmentation du nombre d'enfants et d'adolescents vus à l'urgence pour des tentatives de suicide ou pour des idées suicidaires

Communiqué

11 avril 2019

Le nombre de consultations annuelles pour des tentatives de suicide ou pour des pensées suicidaires chez les enfants et chez les adolescents a presque doublé au cours de la dernière décennie, selon une étude menée récemment par une équipe de chercheurs de l’Hôpital de Montréal pour enfants du Centre universitaire de santé McGill (HME-CUSM).

Dr Brett Burstein, auteur principal de l'étude, est pédiatre urgentiste de l’Hôpital de Montréal pour enfants et du CUSM. Crédit : Fondation de l'HMELes chercheurs, dont les résultats de l’étude ont été publiés cette semaine dans JAMA Pediatrics, ont analysé des données des Urgences aux États-Unis s’appliquant à la période comprise entre 2007 et 2015. Ils ont conclu que le nombre de consultations annuelles pour des tentatives de suicide/des pensées suicidaires avait presque doublé dans le cas des enfants âgés de cinq ans à 18 ans; en effet, ce nombre est passé de 580 000 à 1,12 million au cours de la période de neuf ans visée par l’étude.

« L’intensification des comportements suicidaires est inquiétante. Si on tient compte de toutes les consultations pédiatriques aux urgences, pour une raison quelconque, le pourcentage d’enfants présentant un comportement suicidaire a augmenté de 60 % », explique l’auteur principal de l’étude, le Dr Brett Burstein, pédiatre urgentiste de l’HME-CUSM et au Programme en santé de l'enfant et en développement humain (SEDH) de l’Institut de recherche du CUSM.

L’équipe de chercheurs s’est penchée sur les données provenant d’un échantillon de 300 salles d’urgence; elle a compilé le nombre d’enfants ayant entre cinq et 18 ans qui avaient reçu un diagnostic d’idées suicidaires ou de tentatives de suicide au cours de chacune des années de référence.

L’étude en question a également révélé que 43 % des patients pédiatriques ayant des idées ou des comportements suicidaires avaient entre cinq et 11 ans; il s’agit d’une nouvelle donnée, comparativement aux résultats des études précédentes ne portant que sur les hôpitaux pédiatriques.

Une étude antérieure, réalisée par une équipe américaine, a révélé l’existence d’une augmentation importante des comportements suicidaires chez les enfants et chez les jeunes s’étant présentés à l’Urgence des hôpitaux pédiatriques. Le Dr Burstein et ses collègues de l’HME— la Dre Holly Agostino et le Dr Brian Greenfield — ont suspecté que le nombre d’enfants ayant des idées ou des comportements suicidaires identifiés dans cette étude ne représentait que la pointe de l’iceberg. Actuellement, la plupart des enfants se présentent dans des hôpitaux généralistes, soit des hôpitaux n’étant pas spécialisés en pédiatrie ou des hôpitaux non-universitaires.

 « Une seule tentative de suicide constitue le prédicteur le plus important d’une future tentative de  suicide réussie, ajoute le Dr Burstein. Toutefois, les professionnels de la santé travaillant dans les hôpitaux non-pédiatriques ne disposent pas des ressources nécessaires pour offrir aux enfants ayant des pensées ou des comportements suicidaires les services d’évaluation et le suivi nécessaires, de manière à ce qu’ils reçoivent des soins optimaux. »

Les auteurs insistent sur le fait que les données de l’étude en question ne leur permettent pas d’identifier une cause qui justifierait l’augmentation des visites des enfants à l’Urgence pour des comportements suicidaires, ce qui constituait l’une des limites de l’étude.

« L’augmentation du nombre de consultations pour des pensées ou pour des comportements suicidaires signifie que nous avons cruellement besoin d’accroître les ressources en matière de services communautaires dans le domaine de la santé mentale, de même qu’en ce qui a trait à la préparation du personnel des Urgences, plus particulièrement dans les centres de soins généralistes, de manière à réduire le nombre d’interventions après les visites à l’Urgence », conclut le Dr Burstein.

 

Au sujet de l’étude :

Suicidal Attempts and Ideation Among Children and Adolescents in US Emergency Departments, 2007-2015 

Brett Burstein, MDCM, PhD, MPH1; Holly Agostino, MDCM2; Brian Greenfield, MD3

Author Affiliations Article Information

JAMA Pediatr. Published online April 8, 2019. doi:10.1001/jamapediatrics.2019.0464