Newsletter - Banner

Fil d'ariane

Agrégateur de contenus

angle-left Dépistage de la tuberculose : une nouvelle étude du CUSM recommande de cibler les travailleurs « à risque »

La stratégie actuelle de dépistage annuel en Amérique du Nord serait coûteuse et inefficace

31 juillet 2017

Montréal — La tuberculose (TB) constitue un risque reconnu pour les travailleurs de la santé, mais la stratégie de dépistage annuel actuellement en vigueur au Canada et aux États-Unis est coûteuse et comporte des avantages très limités; cette stratégie devrait être repensée, selon une nouvelle étude, dirigée par une équipe de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM). Les résultats de cette étude, publiés dans la revue BMC Medicine, suggèrent que les organismes de santé en Amérique du Nord devraient considérer passer à une stratégie ciblant uniquement les travailleurs de la santé qui présentent un risque élevé de contracter la maladie.

« L’incidence* de la TB dans les collectivités nord-américaines est beaucoup plus faible de nos jours qu’elle ne l’était il y a 25 ans, période au cours de laquelle il y avait des épidémies de TB dans les villes réparties dans l’ensemble des États-Unis. En conséquence, le risque que des travailleurs de la santé soient exposés à la TB et soient infectés est aussi beaucoup plus faible, explique l’auteur principal de l’étude, le Dr Kevin Schwartzman, directeur de la Division des maladies respiratoires du CUSM et professeur de médecine à l’Université McGill. Les résultats de notre étude suggèrent qu’il faudrait revoir le protocole de dépistage annuel de la TB, afin qu’il reflète davantage l’épidémiologie de la TB en Amérique du Nord et, possiblement, dans d’autres pays à revenu élevé, comme les pays d’Amérique du Nord et de l’Europe septentrionale. » Lire la suite