Newsletter - Banner

Fil d'ariane

Agrégateur de contenus

angle-left Une nouvelle étude renforce l'importance du dépistage néonatal de la fibrose kystique au Québec

Les résultats viennent s'ajouter aux preuves déjà existantes du dépistage néonatal comme un moyen d'améliorer la qualité de vie des patients

4 mai 2016

Une nouvelle étude menée par une équipe de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et Fibrose kystique Canada vient renforcer les avantages liés au dépistage néonatal pour les patients atteints de fibrose kystique (FK). Malgré le fait que le dépistage néonatal de la FK soit offert en Amérique du Nord et dans plusieurs pays européens et permet une diminution de la mortalité et une espérance de vie prolongée chez les patients, il n'est toujours pas disponible au Québec. Les résultats, publiés récemment en ligne dans le Journal of Cystic Fibrosis, viennent s'ajouter aux nombreuses études démontrant l'intérêt du dépistage néonatal comme un moyen d'améliorer la qualité de vie des patients vivant avec cette maladie chronique qui est toujours incurable.

« Notre étude prouve que le dépistage néonatal de la FK est efficace et qu'il devrait être utilisé comme une mesure de prévention et d'intervention précoce, dit l'auteur principal de l'étude, le Dr Larry Lands, directeur de la médecine respiratoire pédiatrique et de la clinique de fibrose kystique à l'Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM (MCH -MUHC) et professeur au Département de pédiatrie à l'Université McGill. Les résultats montrent que les enfants atteints de FK qui ont été diagnostiqués par le dépistage néonatal sont en meilleure santé et bénéficieront davantage de nouveaux traitements. » Lire la suite