Retour

Des chercheurs découvrent une nouvelle mutation génétique liée à l'ostéonécrose de la hanche

Des chercheurs de l'IR-CUSM ont découvert une nouvelle mutation génétique liée à l'ostéonécrose de la hanche.

13 juillet 2016

MONTRÉAL, 13 juillet 2016 – Des chercheurs de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) ont découvert une nouvelle mutation génétique liée à l'ostéonécrose de la hanche. Cette percée pourrait permettre aux médecins de dépister et de traiter cette maladie avant l'apparition des symptômes.

L'ostéonécrose, ou « mort des tissus osseux », de la tête du fémur est une maladie grave et douloureuse causée par une interruption de la circulation du sang dans l'os de la hanche, plus précisément la tête du fémur, qui entraîne une arthrose avancée et nécessite une chirurgie de remplacement de la hanche. «C'est une maladie très débilitante, généralement liée à des facteurs de risque identifiables, tels qu'un traitement aux glucocorticoïdes, un cancer du sang et, dans quelques rares cas, à une cause génétique», explique Dre Séguin, hématologue-oncologue du laboratoire de recherche sur l'ingénierie des tissus osseux et la biologie vasculaire de l'IR-CUSM et auteure principale de l'article scientifique publié récemment dans le Journal of Medical Genetics. Lire la suite