Section - Banner

Cancer

Responsables:
Pnina Brodt, PhD
Patricia N. Tonin, PhD

La recherche dans cet axe porte sur la cause, le pronostic et l'origine moléculaire du cancer, de la naissance à l'âge adulte. Les forces de cet axe s'articulent autour de plusieurs pôles, dont le cancer du sein, le cancer de la prostate, le cancer de l'ovaire, le cancer du côlon et le mélanome, qui sont des préoccupations générales en santé publique et qui représentent un fardeau clinique considérable pour le système de santé.
 
Centre de référence désigné au Québec pour le cancer du sein et le mélanome, l'axe du cancer et ses membres, en collaboration avec le centre UroMed pour le cancer de la prostate, ont exploré et perfectionné les outils diagnostiques et pronostiques des cancers du sein, de la prostate et du mélanome. Cette recherche a permis de mettre au point une technologie d'identification des signatures génétiques du cancer, qui peut servir à la médecine prédictive, préventive et personnalisée.
 
Au nombre des autres initiatives de l'axe, signalons la recherche sur le cancer basée sur la génomique, où les chercheurs mènent des analyses d'expression génique à large échelle destinées à établir des configurations globales d'expression génique dans les cancers du sein et de l'ovaire. L'isolement des pers types de cellules par microdissection laser permet d'identifier les signatures distinctes de la maladie à ses premiers stades, des lésions métastatiques, du stroma tumoral et de la vascularisation tumorale. L'étude des signatures du cancer colorectal a déjà révélé que cette maladie n'est pas une seule entité, mais bien un ensemble d'affections perses évoluant selon des voies indépendantes.
 
Dans l'axe du cancer, la recherche continue de contribuer à l'amélioration de la qualité de vie et à l'administration de soins palliatifs optimaux à tous les stades de la maladie. L'axe du cancer a été reconnu à l'échelle internationale pour l'élaboration de mesures de la qualité de vie chez les patients aux soins palliatifs et leur famille.
 
Les travaux de recherche à venir s'orienteront vers les aspects systémiques du cancer humain et vers la capacité de répondre à la réalité émergente des soins oncologiques individualisés, tout en exploitant l'avantage exceptionnel qu'offre le CUSM de permettre l'étude de la maladie dans le continuum de la première enfance à l'âge adulte.