Retour

Les bébés allaités sont moins susceptibles de souffrir d'eczéma à l'adolescence

Les cas d’eczéma sont 54 % moins nombreux chez les adolescents dont la mère, bien encadrée, a pratiqué l’allaitement exclusif

13 novembre 2017

Les bébés dont la mère a été soutenue adéquatement afin de pratiquer un allaitement exclusif prolongé sont exposés à un risque d’eczéma 54 % moins élevé à 16 ans. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude dirigée par des chercheurs du King’s College de Londres, de l’Université Harvard, de l’Université de Bristol, de l’Université McGill et l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM).

Publiée aujourd’hui dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics, l’étude porte sur plus de 13 000 adolescents biélorusses participant à l’essai PROBIT (PROmotion of Breastfeeding Intervention Trial). Les cas d’eczéma sont 54 % moins nombreux chez les adolescents dont la mère, bien encadrée, a pratiqué l’allaitement exclusif.

L’eczéma provoque des lésions cutanées – peau sèche, placards rouges, fissures – et des démangeaisons. Il touche environ 1 enfant sur 5 et 1 adulte sur 10 dans les pays développés. En savoir plus