Retour

Légalisation du cannabis : Les faits

Le 30 novembre, quelque 200 personnes ont assisté à la conférence donnée à l’Université McGill sur la légalisation imminente du cannabis à des fins récréatives. « Si le cannabis n’est pas aussi nocif que le crack, sa consommation entraîne néanmoins son lot de conséquences ». C’est le portrait que le Dr Marco Leyton fait de la situation. Le neuroscientifique au Département de psychiatrie et scientifique senior à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill a précisé qu’en dépit des risques potentiels liés aux problèmes de dépendance et aux accidents de la route susceptibles de mettre la vie de consommateurs en péril, certaines données amènent les spécialistes à croire que l’usage du cannabis peut réduire les symptômes chez les personnes souffrant d’opiomanie, voire mettre fin à leur dépendance. Lire l’article. (en anglais)