Retour

Grande gagnante de l’événement KNOCK OUT Amorchem 2017: l’équipe Braverman!

La compétition pour le financement en recherche est féroce, surtout si votre domaine est celui des maladies rares et que la source est l’industrie. Cinq équipes de recherche de partout au Québec se sont qualifiées pour entrer dans le ring dans la ville de Québec le 6 décembre dernier, mettant au défi les poids lourds de la biotechnologie dans le but de remporter un financement de 500 000$. Une équipe de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) était prête à tout pour triompher. 

La Dre Nancy Braverman, chercheuse à l’IR-CUSM, et Catherine Argyriou, une étudiante de son laboratoire, ont été proclamées grandes gagnantes de la ronde finale des exposés KNOCK OUT cette année, un fait marquant du 11e Forum de l’industrie de la santé de Québec. Forte de sa collaboration étroite avec le Dr Costas Karatzas, directeur du Bureau du développement des affaires et des contrats de l’IR-CUSM, l’équipe a présenté un exposé dynamique et obtenu le premier prix des fonds de capital de risque Amorchem pour son projet intitulé « Thérapie génique pour traiter la dysfonction peroxysomale (REGAIN) ». 

La Dre Braverman est une autorité sur la dysfonction de la biogenèse peroxysomale et son équipe était éloquente. « Actuellement, il n’existe aucune thérapie ciblée donc ce prix nous permettra de faire avancer la thérapie sur la vision en clinique, explique Catherine Argyriou, une étudiante au doctorat en génétique humaine à l’Université McGill. Ce traitement permettra d’optimiser la qualité de vie des personnes atteintes de dysfonction péroxysomale en améliorant leur vision, l’un des handicaps majeurs créés par cette dysfonction. »

Le travail de la Dre Braverman porte sur les gènes responsables de la bonne fonction des peroxysomes, d’importants composants des cellules, qui aident à métaboliser les lipides ou les acides gras.

Félicitations à la Dre Braverman et à son équipe, qui poursuivent leurs recherches dans leur combat contre cette maladie!

Vous pouvez lire le communiqué de presse d’AmorChem ici.