Retour

Donner aux apprentis papas l'information en ligne dont ils ont réellement besoin

Donner aux apprentis papas l'information en ligne dont ils ont réellement besoin

Une nouvelle étude du CUSM dévoile un site Web qui répond aux attentes des pères

31 octobre 2017

Montréal — Les nouveaux parents se tournent souvent vers l’internet pour se préparer aux défis à venir, mais il s’avère que les pères peinent à trouver l’information dont ils ont besoin au sujet de la grossesse, de la parentalité ou du maintien de leur propre santé mentale et de leur bien-être. Une nouvelle étude menée par une équipe canadienne et dirigée par l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) met en lumière les attentes des nouveaux ou futurs pères par rapport aux ressources disponibles sur un site Web et les meilleurs moyens de répondre à leurs besoins. Cette étude qui a été financée par la Fondation Movember, organisme caritatif voué exclusivement à la santé masculine, fait l’objet d’une publication dans le Journal of Medical Internet Research.

L’étude révèle que bien que les pères participant à l’étude passent en général beaucoup de temps à chercher de l’information en ligne sur la grossesse de leur conjointe et sur leur rôle paternel, la plupart d’entre eux ont rapporté que les informations disponibles  ne sont pas parfaitement adaptées aux pères. Les chercheurs ont identifié le type d’information recherché par les hommes, les aspects sur lesquels ils ont jugé qu’ils n’avaient pas reçu assez d’informations, et comment mieux répondre à leurs besoins au moyen d’un site Web spécifiquement conçu pour eux.

« Nous nous sommes appuyés sur ces résultats pour développer HealthyDads.ca, un projet pilote que nous mettons à l’essai depuis 2015 auprès de futurs pères dans le but de favoriser leur santé mentale et de mieux les préparer dans leur transition vers la paternité », explique la professeure Deborah Da Costa, auteure principale de l’étude, chercheuse en épidémiologie clinique à l’IR-CUSM et professeure agrégée de recherche au département de Médecine de l’Université McGill. En savoir plus