Rechercher par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Retour

Martin Olivier, Ph. D.

Scientifique senior, IR-CUSM, site Glen

Programme en maladies infectieuses et immunité en santé mondiale

Professeur, Département de médecine, Division des maladies infectieuses, Faculté de médecine, Université McGill

 

Mots-clés


leishmaniose • malaria • exosome • inflammation innée • signalisation

Aire de recherche


Ma recherche porte sur compréhension de la façon dont les pathogènes peuvent tromper la réponse immune hôte en manipulant les cascades biochimiques impliquées dans la régulation des fonctions microbicides phagocytes. Mes pathogènes d'intérêt sont les parasites protozoaires causant la malaria, maladie qui causent jusqu'à deux millions de morts annuellement, et la leishmania qui affecte plus de 250 millions d'individus dans le monde. J'ai découvert que la leishmaniose peut apprivoiser la réponse inflammatoire innée de l'hôte, utilisant sa protéinase de surface qui peut également être contenue dans les microvésicules rapidement relâchées au sein de l'environnement hôte. Pour la malaria, mes travaux de recherche ont révélé que des déchets métaboliques cristallins (HZ) émis par le parasite étaient responsables d'un grand nombre de pathologies de nature inflammatoire rencontrées au cours de cette importante infection. Les trouvailles de mon laboratoire pourraient mener au développement de nouvelles thérapies contre ces agents infectieux, thérapies qui pourraient être appliquées à d'autres comme la tuberculose. Elles pourraient également mener au développement de nouveaux outils diagnostiques basés sur les exo-biomarqueurs, et potentiellement au développement de vaccins.

Publications choisies


Cliquez sur Pubmed pour voir la liste de mes publications

  • M.A. Gomez, I. Contreras, M. Halle, M.L. Tremblay, R.W. McMaster and M. Olivier. The major surface protease of Leishmania is implicated in the modulation of macrophage protein tyrosine phosphatases. Science Signaling 2 (90), ra58. Pages 1-12 (2009).

  • M.T. Shio, S.C. Eisenbarth, M. Saravia, M.-J. Bellemare, A. Vinet, K.W. Harder, S. Sutterwala, D.S. Bohle, A. Descoteaux, R.A. Flavell and M. Olivier. Malarial pigment-induced NLRP3 inflammasome activation depends on Lyn and Syk kinases. PLoS Pathogens E-pub Aug 21; 5(8):e1000559 (2009).

  • M. Olivier. Host-Pathogen Interaction : Culprit within a culprit. Nature 471: 173-174 (2011).

  • M. Jaramillo, M.A. Gomez, O. Larsson, M.T. Shio, I. Toposorovic, I. Contreras, R. Luxenburg, A. Rosenfeld, R. Colina, R.W. McMaster, M. Olivier*, M. Costa-Mattioli* and N. Sonenberg*. Leishmania repression of host translation through mTOR cleavage is required for parasite survival and infection. Cell Host & Microbes 9(4):331-41 (2011). * Equal co-corresponding authors.

  • K. Hassani and M. Olivier. Immunomodulatory impact of Leishmania-induced exosomes: A comparative proteomic and functional analyses. PLoS Neglected Tropical Diseases 7(5): e2185. doi:10.1371/journal.pntd.0002185 (2013).