Conseil d'administration de l'IR-CUSM

Conseil d'administration de l'IR-CUSM

Profils des membres du Conseil d'administration

Peter Kruyt, B. Comm., MBA
Président du conseil d’administration

Peter Kruyt est conseiller principal de Power Corporation du Canada depuis janvier 2018. Il est président de Power Pacific Corporation Limited, une filiale de Power Corporation, qui est l’un des fonds de placement en actions de la société. Il est vice-président du conseil d’administration de Power Energy Corporation et administrateur de Lion Electric Company et de Potentia Renewables Inc.

M. Kruyt est devenu membre du conseil d'administration de la Fondation Asie Pacifique du Canada en 2016 et a été nommé président du conseil d’administration du Centre universitaire de santé McGill en 2017 et président du conseil de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill en 2019. Il est également administrateur de Montréal International.

M. Kruyt s’est joint à Power Corporation en 1981 en tant qu’adjoint de direction de M. Paul G. Desmarais, qui était alors le président du conseil d’administration et le chef de la direction. M. Kruyt est devenu président et chef de la direction de Diffusion Power Inc. de 1987 à 2000 et président et chef de la direction de la Corporation d’Investissements en technologies Power de 2000 à 2009. M. Kruyt a été vice-président de Power Corporation de 1996 à 2017. Il a siégé au conseil de Great West Lifeco Inc. de 2003 à 2008, de Bellus Inc. de 2002 à 2009, de Bombardier Sifang Power (Qingdao) Transportation Ltd et de La Presse ltée de 1985 à 2016. Il a également été administrateur suppléant au conseil de CITIC Pacific Ltd., à Hong Kong, de 2003 à 2014.

Il a présidé le Congrès d’affaires Canada-Chine de 2003 à 2018 et a été administrateur d’Eagle Creek Renewable Energy Inc. de juin 2013 à novembre 2018. Il a siégé aux conseils d’administration de la Fondation du Centre hospitalier St. Mary et au Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO). Enfin, il a également été membre du conseil des gouverneurs de l’Université Concordia de 2000 à 2005, qu’il a présidé de 2005 à 2012.

Il était membre du comité consultatif de la Faculté d’administration des affaires de l’Université Memorial de Terre-Neuve, administrateur de l'Association canadienne des radiodiffuseurs et président du Groupe de travail gouvernemental sur la radio numérique en 1992.

M. Kruyt possède un baccalauréat en commerce de l’Université Concordia et une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD).


Mary-Anne Carignan, MBA
Vice-présidente

Mary-Anne Carignan est la co-présidente de Purkinje Inc. depuis 2008, soit une entreprise pionnière dans le design, le développement et la mise en marché de solutions visant à soutenir la prise de décision clinique et l’usage des technologies de l’information en santé. Elle est convaincue que le patient doit se situer au cœur d’un système de santé progressiste et que la technologie facilite la collaboration nécessaire à l’obtention de résultats optimaux en santé.

Entre les années 2001 et 2007, Madame Carignan était directrice générale chez Fusion MD et le Groupe Catalyst, deux organisations centrées sur les soins de santé et la technologie dans le marché nord-américain. Auparavant, Madame Carignan a travaillé chez Philip Morris (membre de la famille des entreprises Kraft et Nabisco), où elle fut la première femme nommée au département du budget international ; elle a travaillé 10 années à Lausanne (Suisse), Zagreb (Croatie) et Anvers (Belgique). Également, elle a mis en place les opérations du groupe Nursefinders à New-York, afin de desservir les hôpitaux et les centres de soins de longue durée.

À titre de fondatrice de la section Québec de la Chambre de commerce américaine au Canada, Madame Carignan a siégé au conseil d’administration de l’organisme de 2006 à 2016. En 2010, elle était nommée au Conseil consultatif sur les PME (petites et moyennes entreprises) par le ministre canadien du Commerce international. Conférencière engagée faisant la promotion de l’avancement des femmes en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM), elle a aussi agi en tant que mentor pour l’Hôpital de Montréal pour enfants et pour l’Association canadienne du cancer colorectal.

Mary-Anne Carignan a obtenu une maîtrise en administration des affaires (MBA) avec distinction de l’école de gestion de Lausanne. Elle s’exprime couramment en français et en anglais.


Pierre Lortie, M.C., FCAE
Trésorier

Pierre Lortie est Conseiller principal, Affaires, chez Dentons Canada S.E.N.C.R.L.. Il est administrateur de ECN Capital Corp.

Pierre est président du conseil de la Fondation Schmeelk Canada; président de la Fondation Canadian Ditchley; administrateur du Centre de recherche du Centre universitaire de santé McGill; administrateur du Centre de recherche sur les biotechnologies marines et administrateur de l’Institut du cancer de Montréal.

Pierre a été gouverneur du Conseil des académies canadiennes, président de l’Académie canadienne du génie. Il a également servi comme membre du groupe d’experts de la Fondation Asie Pacifique du Canada chargé d’examiner la stratégie canadienne vis-à-vis l’architecture institutionnelle régionale qui gouverne les relations en Asie ainsi que du comité consultatif « Renforcer la coopération entre l’Australie et le Canada en matière de sécurité dans la région Asie-Pacifique » du Centre pour l’Innovation dans la Gouvernance Internationale (CIGI).

Pierre a occupé plusieurs postes de direction chez Bombardier. Président et chef de l’exploitation de Bombardier Transport jusqu’en décembre 2003, il avait précédemment occupé les postes de président et chef de l’exploitation de Bombardier Capital; président et chef de l’exploitation de Bombardier International; et président de Bombardier Aéronautique – Division Avions Régionaux. Il avait, auparavant, servi aux titres de président du conseil, président et chef de la direction de Provigo Inc., président et chef de la direction de la Bourse de Montréal et associé senior de SECOR Inc.

Il a également occupé des postes importants à divers paliers gouvernementaux. Il a présidé la Commission royale sur la réforme électorale et le financement des partis. Il fut de 1999 à 2004 représentant du Premier ministre du Canada au Comité consultatif de l’APEC (ABAC). Pierre a également été membre du Comité consultatif de la China Development Research Foundation du Conseil d’État de la Chine (Beijing). Dans le domaine de la technologie, Pierre a servi à titre de vice-président du Conseil consultatif canadien sur les sciences et la technologie et de président du conseil du Centre d'innovation en technologies de l'information.

Il a présidé le Comité de transition de l’agglomération de Montréal et a dirigé à titre de Représentant des autorités publiques l’acquisition en mode PPP des nouvelles installations du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), du Centre de recherche du CHUM et du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Diplômé de l’Université Laval en génie physique et licencié de l’Université de Louvain (Belgique) en économique appliquée, il est également titulaire d’un MBA « avec honneur » de l’Université de Chicago. L’Université Bishop’s lui a décerné un Doctorat honoris causa en droit, et s'est vu décerner le Prix d’honneur par le Forum des politiques publiques. Il détient également l’accréditation ICD.D de l’Institut canadien des administrateurs de société. Il a été élu Fellow de l’Académie canadienne du génie en 1988 et nommé Senior Fellow de l’Institut C.D. Howe en 2019.

Monsieur Lortie a été admis au grade de membre de l’Ordre du Canada en 2001 et récipiendaire de la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II en 2012.


Cinzia Raponi, CPA, CMA
Secrétaire

Cinzia Raponi est comptable professionnelle agréée comptant plus de 25 ans d'expérience dans l’administration de la recherche. Au cours de sa carrière, Mme Raponi a occupé divers postes comme directrice générale adjointe des opérations, directrice des subventions de recherche et des contrats, ainsi que directrice des systèmes financiers et des opérations. En 1999, elle a présidé la fusion des centres de recherche affiliés au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) pour devenir ce qui est maintenant connu sous le nom d'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM).

Parmi ses fonctions actuelles en tant que directrice de l’administration, IR-CUSM, Mme Raponi est responsable des activités quotidiennes et du rendement des nombreuses divisions au sein de l’IR-CUSM, y compris les finances, la gestion des subventions et des données, l'assurance de la qualité, l'environnement, la santé et la sécurité, les ressources humaines, les communications, les services biomédicaux et techniques, la recherche informatique et la technologie de l'information, la division des ressources animales et le Centre de médecine novatrice (CMI).

Mme Raponi a siégé à plusieurs comités du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), où elle a contribué à l'élaboration de nouvelles politiques qui appuient les activités de recherche dans la province de Québec. Elle a également siégé au comité consultatif de l'examen du contrôle financer des trois organismes subventionnaires de l'Université McGill et a collaboré avec de nombreux centres de recherche au Québec afin d'harmoniser les processus administratifs et de promouvoir la recherche.


Graham Bagnall, CPA, MBA
Membre du conseil d’administration

Graham Bagnall est un cadre financier retraité de BCE.

M. Bagnall est membre du conseil d'administration de l’IR-CUSM depuis 2012 et fait également partie du comité de vérification et d'investissement. Il a siégé aux conseils d'administration et aux conseils de diverses institutions au sein du CUSM pendant presque trente ans.

M. Bagnall a siégé au conseil d’administration de la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants de 1991 à 2012 et a été son président de 1994 à 1996. Avant la création du CUSM, M. Bagnall était également vice-président de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Il est devenu membre du conseil d'administration du CUSM en 1997, où il a siégé jusqu'en 2003.

Depuis 1997, M. Bagnall continue d’être membre du Conseil pour les services aux enfants et aux adolescents du CUSM, où il y a siégé à titre de président de 2003 à 2006.

M. Bagnall a également siégé aux conseils d'un certain nombre d'autres organisations professionnelles et sans but lucratif et a été président de la Fondation du Collège Dawson.

M. Bagnall est né et a fait ses études au Royaume-Uni et a gradué de l'Université de Manchester avec un baccalauréat spécialisé en économie en 1970. Lorsqu'il a émigré au Canada, il s'est joint à Clarkson Gordon (aujourd'hui Ernst & Young) et a reçu la désignation CA (CPA) en 1973. Il a ensuite entamé une carrière de trente ans chez Bell Canada en 1974. En 1975, M. Bagnall a obtenu une maîtrise en administration des affaires de l'Université York à Toronto.


Miguel N. Burnier Jr., MD, M.Sc., Ph. D., FRCSC, ACSS
Membre du conseil d’administration

Le Dr Burnier est professeur titulaire d’ophtalmologie, de pathologie, de médecine, d’oncologie et de chirurgie à l’Université McGill; il est aussi l’ancien directeur du Département d’ophtalmologie de cette institution (1993-2008). Dès son entrée en fonction à titre de professeur et de directeur du Département d’ophtalmologie, il s’est vu confier la chaire d'ophtalmologie de la famille Riva et Thomas O. Hecht (1996-2012) — la première et unique chaire dotée du Département d’ophtalmologie. Il est actuellement directeur exécutif et scientifique en chef par intérim de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) ainsi que directeur de la formation et du développement de cette institution.

Il a fait son doctorat en médecine et ses résidences en pathologie et en ophtalmologie à São Paulo (Brésil), puis une maîtrise et un doctorat en pathologie oculaire à l'Université fédérale de São Paulo. Après l’obtention d’une première bourse postdoctorale en pathologie, octroyée par l'Institut de pathologie des forces armées (AFIP) à Washington, D.C., il est retourné à São Paulo, où il a occupé les postes de professeur et de directeur du Département d’ophtalmologie de l’université fédérale de São Paulo (1986-1989). En 1989, il est retourné aux États-Unis, où il a assumé les fonctions de professeur et de scientifique principal à l'AFIP et au National Eye Institute de Bethesda jusqu’en 1993, année où l’Université McGill l’a recruté pour occuper les postes de professeur de pathologie et d’ophtalmologie, et de directeur du Département d’ophtalmologie.

Il est directeur du Laboratoire de pathologie oculaire et de recherche translationnelle CUSM-McGill. Ce laboratoire est une institution unique en son genre au Canada; au fil des ans, il est devenu le plus grand centre de recherche et de formation d'Amérique du Nord dans le domaine de la pathologie oculaire. Cet établissement joue un rôle crucial en termes de services-conseils destinés à des pathologistes, des ophtalmologistes et à des oncologues, ainsi qu’en termes de formation d’étudiants et de résidents en médecine, et de boursiers du Canada et d’ailleurs dans le monde. La diversité des publications des chercheurs de ce laboratoire dans de nombreuses revues scientifiques, comme Nature, Eye, Cancer, Cancer Research, Clinical Cancer Research, American Journal of Pathology, Pathology, Ophthalmology, British Journal of Ophthalmology et Carcinogenesis, pour ne nommer que celles-là, témoigne de l’ampleur des travaux de recherche et du programme de formation de cet établissement. Le laboratoire que dirige le Dr Burnier offre le seul programme d’études supérieures en pathologie oculaire en Amérique du Nord. Plus de 150 boursiers et étudiants de cycle supérieur, issus de divers pays, y ont étudié ou travaillé. Depuis 1999, le Dr Burnier a été le directeur de thèse de plus de 30 étudiants inscrits au programme d’études supérieures en pathologie de l’Université McGill et de 50 étudiants étrangers de cycle supérieur inscrits à des établissements d’enseignement supérieur du monde entier ̶ Université fédérale de São Paulo (Brésil), Université de Valladolid et Université de Barcelone (Espagne), et Université de Coimbra (Portugal).

Le Dr Burnier est l’auteur/coauteur de plus de 650 publications, dont 475 articles et 350 résumés revus par des pairs, plus de 70 publications dans diverses revues scientifiques, trois livres et 21 chapitres de livres. Il a également été conférencier et professeur invité à de nombreux congrès et symposiums dans l’ensemble du Canada et ailleurs dans le monde (États-Unis, Europe, Amérique du Sud, Australie et Asie). Plus récemment, il a été sélectionné pour prononcer la conférence Victor T. Curtin au Bascom Palmer Eye Institute, à Miami (Floride).

Il est membre actif de plus de 20 sociétés. Il a été rédacteur en chef du Journal canadien d’ophtalmologie (2002-2005), dont il est encore membre du conseil éditorial; il est aussi lecteur expert de plusieurs publications, comme Investigative Ophthalmology & Visual Sciences (IOVS), Human Pathology, The American Journal of Pathology, The Canadian Journal of Pathology, The American Journal of Ophthalmology, Ophthalmology, Cancer, Clinical Cancer Research, Melanoma Research et The British Journal of Ophthalmology. Il occupe également plusieurs postes à l’échelle internationale : professeur d'études supérieures et directeur de thèses au Département d'ophtalmologie et de pathologie de l'Université fédérale de São Paulo (Brésil); professeur d'ophtalmologie et de pathologie à l'Université de Valladolid (Espagne); professeur et pathologiste consultant pour le registre américain de pathologie de l'AFIP, à Washington, D.C.; et professeur d’ophtalmologie et de pathologie à l’Université de Coimbra (Portugal).

Depuis le début de sa carrière, le Dr Burnier a mérité de nombreux prix et distinctions : la médaille d’or en ophtalmologie de l’Université de São Paulo; le prix d'excellence européen en ophtalmologie, le prix d'excellence de l'American Academy of Ophthalmology (Académie américaine d’ophtalmologie) et le prix de l'Association panaméricaine d'ophtalmologie pour l'ensemble de ses réalisations. Il a aussi reçu la médaille Rio Branco, qui est l’équivalent de l’Ordre du Brésil. Ses travaux de recherche sur le mélanome lui ont aussi valu le prix de l’Organisation mondiale de la santé. En 2009, il a reçu la médaille FARVO (fellow of ARVO), décernée par l’Association for Research in Vision and Ophthalmology (ARVO) pour sa contribution à la recherche dans les domaines de la pathologie et de l’oncologie oculaires. En 2012, il a reçu le prix de l'Académie brésilienne des sciences à Rio de Janeiro (Brésil); de plus, en 2017, à titre de membre mcgillois, il a été intronisé à l’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS). Au cours de la cérémonie d’intronisation, l’ACSS a résumé en ces termes les réalisations du Dr Burnier : « Seul médecin à double spécialité au Canada, il jouit d’une réputation de leader visionnaire dans les domaines de l’ophtalmologie et de la pathologie. En outre, le laboratoire de pathologie oculaire qu’il dirige est reconnu à l’international comme étant l’un des meilleurs au monde. Ses recherches sur les maladies et les tumeurs oculaires de même que les nouvelles techniques d’imagerie oculaire qu’il développe sont à la fine pointe de la technologie et influencent le secteur de manière importante. »

Enfin, le Dr Burnier a été choisi, à l’unanimité, comme président désigné de l’Association panaméricaine d’ophtalmologie (PAAO) (2018-2019), association dont il a par la suite été élu président (2019-2021). Il est également le 45e titulaire de la chaire de l'Academia Ophthalmologica Internationalis. En 2016, la Société portugaise d’ophtalmologie (SPO) a créé le prix Professeur-Miguel-Burnier-Jr., remis chaque année au meilleur jeune ophtalmologiste du pays. Parmi les distinctions qui lui ont été remises pour ses travaux de professeur, le Dr Burnier a reçu en 2006 le prix d’enseignement Gradle de l’Académie américaine d’ophtalmologie/Association panaméricaine d'ophtalmologie. De plus, en 2007, son nom a été inscrit au Tableau d’honneur de l’enseignement de la Faculté de médecine de l’Université McGill. Toujours au Canada, l’Université de Toronto lui a remis le prix d’excellence en enseignement Frederick Feldman. Pour souligner le 10e anniversaire de la fondation du laboratoire de pathologie oculaire Henry C. Witelson, on a créé la Société internationale de pathologie oculaire Burnier (BIOPSY), qui organise des conférences bisannuelles ayant pour objectifs de réunir les membres, passés et actuels, du laboratoire et d’encourager la recherche dans les domaines de l’ophtalmologie et de la pathologie. La première rencontre des membres de cette société a eu lieu au Canada (Montréal, 6-8 mai 2010); les conférences subséquentes ont eu lieu en Espagne (2012), au Brésil (2014), au Canada (Montréal, 2016) et au Portugal (2018). BIOPSY compte actuellement 200 membres; elle est reconnue pour sa croissance constante à l’échelle mondiale.


Martha Crago, B.A., M. Sc., Ph. D., C.M.
Membre du conseil d’administration

Martha Crago est vice-principale (recherche et innovation) de l’Université McGill et présidente du conseil d’administration du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH). La professeure Crago a aussi été présidente du comité de recherche du groupe U15, composé d’universités orientées vers la recherche. Elle est de plus membre du Comité de partenariats de recherche du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et des Senior Research Officers (chercheurs principaux) de l’Association of American Universities (AAU). En 2016, la ministre des Sciences du Canada l’a choisie pour le comité de l’Examen du soutien fédéral aux sciences. Elle a été faite chevalière de l’Ordre des Palmes académiques par la République française. Enfin, en 2017, elle s’est vu nommer membre de l’Ordre du Canada.


David Eidelman, M.D., C.M. (1979)
Membre du conseil d’administration

Le Dr David Eidelman, originaire de Montréal, est vice-principal (Santé et affaires médicales) et doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université McGill. Il est également vice-président du Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux (RUISSS) McGill, un réseau mandaté par le gouvernement du Québec pour coordonner les soins, la formation et la recherche en santé sur 63 % du territoire québécois.

Avant sa nomination, le 1er janvier 2012, le Dr Eidelman a été directeur du Département de médecine de McGill et médecin en chef du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) pendant sept ans. Outre ses réussites en gestion à ces deux postes, le Dr Eidelman a dirigé la Division des maladies respiratoires de McGill, qui jouit d’une grande renommée.

Après avoir obtenu son grade MDCM (doctorat en médecine et maîtrise en chirurgie) de l’Université McGill en 1979, le Dr Eidelman a poursuivi sa formation en médecine interne à l’Université de Toronto, d’abord à l’Hôpital St. Michael’s, puis à l’Hôpital général de Toronto. Il est revenu à Montréal pour suivre une formation avancée en médecine respiratoire et en recherche à McGill. Clinicien-chercheur accompli, il mène des recherches sur les troubles inflammatoires des voies respiratoires aux Laboratoires Meakins-Christie de l’Institut de recherche du CUSM.

En plus de ses responsabilités universitaires, le Dr Eidelman siège actuellement à plusieurs conseils d’administration, dont celui du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.


Pierre Gfeller M.D., C.M., MBA
Membre du conseil d’administration

Le Dr Pierre Gfeller œuvre dans le réseau de la santé et des services sociaux du Québec depuis 40 ans durant laquelle il a joué différents rôles et accompli de nombreuses réalisations qui ont été reconnues par ses pairs et par les décideurs du réseau. Débutant sa carrière comme médecin de famille et évoluant ensuite vers des postes de cadre dirigeant, il a fait de l'amélioration de l’organisation des services et de la qualité des soins ses priorités, saisissant ainsi les unes après les autres les opportunités professionnelles qui se présentaient à lui. Habile à réorganiser les institutions et les services, il s'est fait connaître par son style de leadership mobilisateur et son approche axée sur les résultats, deux éléments qui ont joué un rôle déterminant depuis sa nomination au poste de président-directeur général du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) en mai 2018.

Depuis son arrivée, son objectif principal au CUSM vise à aider l'organisation à fonctionner au plus haut niveau. Sa vision repose sur une gouvernance et un travail d'équipe exemplaires, un milieu de travail respectueux, stimulant, sécuritaire et éthique, l'innovation et l'excellence dans tous les aspects de sa mission et l'engagement des parties prenantes.

Dr Gfeller est fermement convaincu que si des infrastructures solides sont le fondement nécessaire à la prestation et à l'enseignement des soins de santé ainsi qu'à la recherche, les êtres humains sont les pierres angulaires du succès. C'est dans cet esprit qu'au-delà des projets de modernisation de l'espace physique, de la technologie et de l'équipement du CUSM, Dr Gfeller veille à ce que les postes clés en clinique, en administration et en recherche soient occupés par des experts talentueux. Plaçant le respect au cœur de ses valeurs, il souhaite que l'équité, la diversité et l'inclusion deviennent une seconde nature dans les pratiques en matière d'emploi, mais aussi dans les relations avec les patients. Il a également consacré les deux dernières années à renforcer les liens avec les universités, les fondations et les communautés.

Dr Gfeller occupe un poste non rémunéré à la faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université McGill, notamment celui de professeur adjoint (à temps partiel, clinique) au département de médecine familiale. Il est également président du Réseau intégré de services de santé et de services sociaux de l'Université McGill (RUISSS McGill). À ce titre, il travaille avec le ministère de la Santé et des Services sociaux et les partenaires régionaux pour améliorer constamment les services essentiels aux communautés désignées sur 63 % du territoire québécois. Un exemple de programme important lancé par le RUISSS McGill comprend le Comité des affaires autochtones, chargé de développer des projets et de faire des recommandations pour favoriser la sécurité culturelle au sein des organisations partenaires qui desservent les populations autochtones.

Avant de se joindre au CUSM, le Dr Gfeller a été président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l'Île-de-Montréal, où il a piloté l'intégration réussie des hôpitaux, des cliniques spécialisées, des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) et des centres locaux de services communautaires (CLSC) de 2015 à 2018. Il a également été responsable du recrutement d'une équipe de direction solide et diversifiée, tout en assurant l'équilibre budgétaire. Entre 2012 et 2015, Dr Gfeller a occupé le poste de directeur général de l'Hôpital du Sacré-Cœur. Parmi ses réalisations, il est fier d'avoir contribué à rétablir un climat de travail positif et à améliorer les normes de qualité, de sorte que l'agrément a été accordé en 2014 sans aucune condition. Avant 2012, il a occupé des fonctions de consultant et de gestionnaire après avoir exercé la médecine en tant que médecin de famille de 1981 à 2002.

Pierre Gfeller a obtenu son doctorat en médecine et de chirurgie (MD CM) de l'Université McGill (1980). Il est titulaire d'un diplôme d'études supérieures en santé communautaire de l'Université Laval (1986), d'un Executive MBA de l'Université Paris-Dauphine (2000) et d'un MBA avec mention de l'Université du Québec à Montréal (2000). Au fil des ans, il a obtenu des certifications du Conseil médical du Canada (1980), du Diplomate of the National Boards of Medical Examiners (1985) et du Collège canadien des médecins de famille (CCFP, 1987), et de spécialiste québécois en médecine familiale du Collège des médecins du (2010). Dr Gfeller est parfaitement bilingue (anglais et français).


Russell J. Hiscock, CFA, CPA, CMA, IAS.A
Membre du conseil d’administration

Au moment de son départ à la retraite, en 2018, Russell J. Hiscock occupait le poste de président et chef de la direction de la Division des investissements du CN (CNID). La CNID gère la Caisse fiduciaire de retraite du CN, qui est l’une des plus importantes caisses de retraite d’entreprise du Canada. M. Hiscock s’est joint à l’équipe de la CNID en 1987 à titre de gestionnaire, Placements; il a par la suite été nommé gestionnaire, Actions ordinaires avant d’accéder au poste de directeur général. Il compte de nombreuses années d’expérience directe en gestion de portefeuilles, au cours desquelles il a travaillé dans les marchés boursiers canadiens et internationaux; il a aussi une vaste expérience du capital-investissement, plus particulièrement dans le secteur de l’énergie.

Cadre chevronné, jouissant d’une réputation internationale dans le domaine de la gestion de placements, il affiche un long parcours jalonné de succès, au cours duquel il a tissé un réseau de relations au sein de l’industrie mondiale de la finance. Leader visionnaire axé sur les résultats, il a un vaste savoir-faire et beaucoup d’expérience dans les domaines suivants : placements institutionnels, marchés financiers, gouvernance d’entreprise et relations gouvernementales. Il a aussi été responsable de l’exploitation de sociétés, ayant été président du conseil de deux divisions de la Caisse fiduciaire de retraite du CN, soit la division Immobilier qui, comme son nom l’indique, est responsable de la gestion de l’actif immobilier, et la division Pétrole et gaz, qui gère deux filiales importantes actives en propriété exclusive ainsi qu’une société cotée en bourse.

M. Hiscock a siégé au conseil de nombreuses entreprises et de nombreux organismes à but non lucratif, dont plusieurs fondations hospitalières et plusieurs associations industrielles. Il est actuellement membre du conseil des gouverneurs de l’Université de Waterloo. Au Groupe Hewitt, il fait partie du comité consultatif sur les placements, Grandes fortunes. Il est aussi administrateur et président du Comité de vérification de Valeura Energy Inc. ainsi que membre du Comité consultatif sur les placements de la Fiducie du Nunavut. Il a de plus joué des rôles clés au sein de la Fondation du Centre universitaire de santé McGill (CUSM); il siège actuellement au conseil d’administration de cet organisme, dont il a déjà assumé la présidence du Comité des investissements et du Comité des ressources humaines. Il a par le passé été membre du Comité d'administration des retraites de l’Université McGill et président du conseil d’administration de l’Association canadienne des gestionnaires de caisses de retraite, dont il présidait aussi le Comité de relations gouvernementales. Il a également été membre du conseil de l’University of Toronto Asset Management Corporation et de Freehold Royalties Ltd. Enfin, il est président sortant du conseil d’administration de nombreuses sociétés de la Caisse fiduciaire de retraite du CN évoluant dans les secteurs du pétrole et du gaz, de l’immobilier, des infrastructures, du capital-investissement et des fonds spéculatifs.

M. Hiscock est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en mathématiques (programme coopératif) de l’Université de Waterloo (1975), d’une maîtrise ès arts (économie) de l’Université Western et d’une maîtrise en administration des affaires - finance (MBA - finance) de la Rotman School of Management de l’Université de Toronto. Il porte les titres professionnels suivants : analyste financier agréé (CFA), comptable professionnel agréé (CPA), comptable en management agréé (CMA) et administrateur accrédité par l’Institut des administrateurs des sociétés (IAS.A). Il vit à Montréal, est marié et a deux fils adultes.


Gloria Shaffer Tannenbaum, Ph.D.
Membre du conseil d’administration

Née à Montréal, la Dre Tannenbaum a obtenu son baccalauréat en sciences, maîtrise ès sciences et son doctorat de l'Université McGill. Elle a par la suite suivi une formation postdoctorale en neuroendocrinologie en tant que chercheuse pour le Conseil de recherches médicales du Canada. En 1978, elle s'est jointe aux départements de pédiatrie, de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill et est devenue directrice du laboratoire de physiologie des neuropeptides à l'Institut de recherche de l’Université McGill–l'Hôpital de Montréal pour enfants. Elle a été promue au rang de professeure titulaire en 1989 et a reçu le titre honoraire de professeur émérite en 2010.

La Dre Tannenbaum est reconnue à l'échelle internationale pour ses recherches novatrices sur l'hormone de croissance (GH), une hormone hypophysaire essentielle à la croissance et au métabolisme normaux. Elle a fourni les premières données montrant que la sécrétion de l’hormone de croissance est caractérisée par un rythme ultradien frappant; cette observation marquante (couramment citée) a fourni une nouvelle dimension pour la compréhension de la régulation de l’hormone de croissance et de la croissance postnatale. Elle a ensuite consacré toute sa carrière à comprendre les mécanismes complexes du cerveau qui régulent le rythme de l'hormone de croissance. Son laboratoire a été largement considéré comme le principal centre d'étude de la sécrétion pulsatile de l’hormone de croissance. Ses expériences physiologiques de base ont aussi été appliquées au domaine clinique en vue de la conception de tests cliniques plus fiables pour établir le diagnostic de déficit en hormone de croissance chez les enfants souffrant d’un retard de croissance.

La Dre Tannenbaum a édité plus de 120 articles et études scientifiques originaux dans des revues reconnues, a publié deux livres et a été conférencière invitée ou principale dans des universités prestigieuses et des conférences internationales partout dans le monde. Elle a reçu plusieurs brevets pour ses découvertes (des États-Unis, de l'Europe et de l'Australie). Elle a également servi sa communauté universitaire en tant que rédactrice en chef de huit revues biomédicales importantes, et elle a été membre de plusieurs comités d'examen de subventions et organisatrice de conférences internationales. Elle a formé de nombreux étudiants diplômés et boursiers postdoctoraux, dont plusieurs ont eu des carrières prospères dans les domaines de la recherche fondamentale et de la médecine à l'échelle mondiale. Elle et son groupe de recherche ont toujours reçu des fonds évalués par des pairs de la part d'organismes provinciaux, nationaux et internationaux. Elle a également favorisé des collaborations fructueuses avec l'industrie pharmaceutique et a servi de conseillère tant pour l'industrie que pour le milieu universitaire. Sa propriété intellectuelle continue d'être commercialisée.

En plus de ses réalisations en recherche et en enseignement, Dre Tannenbaum a également fourni un leadership solide à plusieurs organisations scientifiques. Elle a occupé de nombreuses fonctions importantes au niveau national et international et a reçu de nombreuses bourses, récompenses et distinctions tout au long de sa carrière. Son statut international et ses compétences en leadership sont également démontrés par la reconnaissance élevée qu'elle a reçue de l'American Endocrine Society, y compris son élection comme organe directeur de la Société, et par ses nominations à des comités consultatifs, y compris les finances, la vérification et la planification stratégique. En 2018, Dre Tannenbaum a été nommée au conseil d'administration de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill.

Au-delà du laboratoire, la Dre Tannenbaum a mené une croisade en faveur des droits des femmes et des possibilités d'éducation pour les femmes grâce à sa participation active dans des organisations internationales telles que Women in Endocrinology et Women in Neuroscience, ainsi que dans un certain nombre de groupes de travail clés de l'Université McGill. Ces efforts ont permis de renforcer le tutorat, l'orientation et la participation des femmes dans les domaines des sciences de la santé traditionnellement dominés par les hommes.

Sur le plan personnel, Gloria Tannenbaum est la mère de quatre filles.