Newsletter - Banner

Fil d'ariane

Agrégateur de contenus

angle-left Célébration du 20e anniversaire de la Retraite des RCPG

Encore davantage d’années de recherche innovatrice sur les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) devant nous!

Le 9 octobre 2019

By Stéphane Laporte, Ph. D.

Source : IR-CUSM. La Retraite des RCPG est devenue un forum de renommée mondiale depuis ses débuts en 1999, tout comme les conférences de « Gordon Research » et les conférences de la Federation of American Societies for Experimental Biology (FASEB). Les chercheurs universitaires et industriels partagent leurs découvertes et idées récentes dans le but de comprendre comment la plus grande famille de récepteurs membranaires régule les fonctions physiologiques et comment elle peut être exploitée sur le plan thérapeutique pour traiter différentes maladies. Cette année, nous avons célébré le vingtième anniversaire de la Retraite des RCPG du 26 au 28 septembre à Bromont, Québec.

Au fil des ans, la rencontre s’est déplacée des États-Unis à l’Ontario près des Grands Lacs, puis au Québec, attirant sur sa route des chercheurs de carrière de tous les niveaux, incluant des lauréats du prix Nobel. Cet anniversaire historique ne fit pas exception, puisque nous avons accueilli deux co-lauréats du prix Nobel 2012 de chimie dans la région scénique des Cantons de l’Est. Le Dr Robert Lefkowitz de l’université Duke est incontestablement l’un des premiers à avoir élucidé comment les RCPG régulent les événements cellulaires et à avoir cloné plusieurs de ces récepteurs. Le Dr Brian Kobilka a quant à lui cristallisé les récepteurs ß-adrénergiques, parmi plusieurs autres RCPG.

GPCR Retreat 2019

Pour la première conférence du Dr Lefkowitz, bien au-delà des inscriptions exceptionnelles de plus de 245 participants des États-Unis, du Canada, de l’Europe, de la Chine et d’ailleurs, nous avons ouvert nos portes à 150 étudiants au premier cycle en pharmacologie et physiologie de l’Université de Sherbrooke (mon alma mater). Ce fut une expérience inspirante sur plusieurs plans, autant pour nos stagiaires que pour nous-mêmes!

Tout ceci aurait évidemment été impossible sans le soutien continu de nos nombreux commanditaires au fil des ans, incluant l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), qui fut fondamental pour établir la renommée de la Retraite des RCPG. Vingt ans plus tard, je suis impressionné de constater à quel point le domaine de la recherche sur les RCPG est toujours aussi vibrant et je m’attends à voir davantage de recherche innovatrice et de découvertes dans les années à venir. J’espère également vous voir à Toronto l’année prochaine lors de la 21e Retraite des RCPG!

En savoir plus

Les membres du comité organisateur de la Retraite des RCPG 2019 avec le Dr Brian Kobilka. De gauche à droite : les professeurs et chercheurs Éric Marsault (Université de Sherbrooke), Christine Lavoie (Université de Sherbrooke), Brian Kobilka (lauréat 2012 du prix de chimie), Richard Leduc (Université de Sherbrooke), Stéphane Laporte (Université McGill et Institut de recherche du CUSM) et Louis Gendron (Université de Sherbrooke). Stephen Ferguson (Université d’Ottawa) ne figure pas sur la photo.
Les membres du comité organisateur de la Retraite des RCPG 2019 avec le Dr Brian Kobilka. De gauche à droite : les professeurs et chercheurs Éric Marsault (Université de Sherbrooke), Christine Lavoie (Université de Sherbrooke), Brian Kobilka (lauréat 2012 du prix de chimie), Richard Leduc (Université de Sherbrooke), Stéphane Laporte (Université McGill et Institut de recherche du CUSM) et Louis Gendron (Université de Sherbrooke). Stephen Ferguson (Université d’Ottawa) ne figure pas sur la photo.