Fil d'Ariane

null Une médaille d’or du Gouverneur général et plus encore pour une ancienne stagiaire de l’IR-CUSM

Anne-Julie Tessier a obtenu son doctorat à la suite de ses travaux au laboratoire de Stéphanie Chevalier, scientifique à l’IR-CUSM

SOURCE : IR-CUSM

Anne-Julie Tessier, R.D., Ph. D., est une ancienne stagiaire au Programme de recherche en désordres métaboliques et leurs complications à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, et une ancienne étudiante en nutrition de l’Université McGill.
Anne-Julie Tessier, R.D., Ph. D., est une ancienne stagiaire au Programme de recherche en désordres métaboliques et leurs complications à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, et une ancienne étudiante en nutrition de l’Université McGill.

Félicitations à Anne-Julie Tessier, R.D., Ph. D., ancienne stagiaire au Programme de recherche en désordres métabolitiques et leurs complications à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM)! Cette jeune femme a récemment reçu deux prix prestigieux pour l’excellence de ses résultats, soit la médaille académique du Gouverneur général (niveau Or) et le prix Gordon A. Maclachlan, pour ses travaux de doctorat en nutrition humaine. À l’Université McGill, seulement deux médailles d’or sont remises chaque année au nom du Gouverneur général du Canada. Ces distinctions honorifiques récompensent les finissants à la maîtrise ou au doctorat les plus brillants, l’un en sciences humaines et l’autre en sciences naturelles, en se fondant sur l’excellence de leurs résultats. Le prix Maclachlan est remis chaque année par le Programme d’études supérieures de McGill à l’étudiant de troisième cycle le plus exceptionnel recevant un diplôme de doctorat au cours de l’année universitaire dans une discipline des sciences biologiques ou des sciences de la santé.

Anne-Julie Tessier a également reçu un honneur supplémentaire; en effet, la Société canadienne de nutrition (SCN) lui a remis le prix de soutenance de thèse de doctorat 2022, qui reconnaît l’excellence de travaux de recherche en nutrition dans un cadre doctoral. Elle sera officiellement honorée au banquet de remise du prix lors du congrès annuel de la SCN. Elle a réalisé à titre d’étudiante au doctorat, sous la direction de la scientifique Stéphanie Chevalier. R.D., Ph. D., les travaux qui lui ont valu ces trois prix.

Plus particulièrement, Anne-Julie Tessier est aussi la première auteure d’une publication acceptée par JAMA Network Open, intitulée « Association of low muscle mass with cognitive function during a 3-year follow-up among adults aged 65 to 86 years in the Canadian Longitudinal Study on Aging. »

« J’étudie actuellement la métabolomique, la nutrition et le vieillissement en santé dans trois des grandes cohortes de Harvard, afin de devenir chercheuse indépendante et experte dans le domaine, explique-t-elle. En tant que cofondatrice du journal alimentaire Keenoa, fondé sur l’intelligence artificielle, je poursuis le développement et l’étude de l’utilisation d’une technologie de pointe aux fins d’évaluation de l’alimentation. »

Nous vous invitons à vous joindre à nous pour féliciter Anne-Julie Tessier et pour lui souhaiter plein succès dans ses études à l’école de santé publique T.H. Chan de l’Université Harvard, où elle a commencé des études postdoctorales (« fellowship ») après l’obtention de son doctorat à l’Université McGill, en février 2022.

Le 22 juin 2022

Nouvelles connexes
En savoir plus sur les prix 2022 remis à Anne-Julie Tessier par l’Université McGill