Comité de gestion

Le Programme en santé de l'enfant et en développement humain (SEDH) s'est doté d'un comité de gestion composé de dirigeants du programme, des représentants du Centre de biologie translationnelle (CBT) et du Centre de recherche évaluative en santé (CRES) ainsi que des membres externes et des stagiaires. Le comité se réunit quatre fois par année pour discuter des préoccupations, des problèmes et des stratégies du programme. Les membres du comité comprennent :
     

Dr Daniel Dufort
Chef de programme

Dr Hugh Clarke
Chef associé de programme

Dre Bethany Foster
Chef associée de programme
     

Naima Abbadi, Ph. D.
Gestionnaire de Programme

Dre Nada Jabado
Représentant CBT

Dre Evelyn Constantin
Représentant CRES
     

Ciriaco Piccirillo, Ph. D.
Membre externe

À determiner
Représentant des
postdoctoraux

À determiner
Représentant des etudiants
des cycles supérieurs
     

À determiner
Membre externe
   

 

Chefs de programme et gestionnaire

Daniel Dufort, Ph. D., est professeur agrégé dans les départements d’obstétrique et de gynécologie et de médecine à l’Université McGill. Ses aires de recherche portent sur l’élucidation des communications embryo-utérines qui sont requises pour réussir une implantation de l’embryon. Son laboratoire use de méthodes moléculaires, embryonnaires et génétiques pour identifier les voies de signalisation et leurs rôles dans le processus d’implantation. Le travail de son laboratoire est actuellement financé par des subventions de fonctionnement des Instituts de recherche en santé du Canada et de la Fondation des étoiles et il fut publié dans plusieurs revues évaluées par les pairs et dans la presse de grande diffusion. Daniel Dufort supervise de nombreux étudiants gradués et a été conférencier invité à maintes reprises dans le monde entier.

Hugh Clarke, Ph. D., est professeur et directeur de la division de recherche au Département d'obstétrique et de gynécologie à l'Université McGill, et membre associé du Département de biologie et de la Division de médecine expérimentale. Il est aussi l'un des deux directeurs du programme d'affiliation du Programme en santé de l'enfant et en développement humain (SEDH) à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill. Le programme de recherche du Dr Clarke est centré sur le développement de l'ovocyte dans l'ovaire avant l'ovulation et la fertilisation, en ciblant particulièrement la façon dont les ovocytes et les cellules voisines du follicule communiquent pour assurer que l'ovocyte se développe normalement et engendre un embryon sain. Ces travaux pourraient aider les médecins cliniciens à diagnostiquer et à traiter l'infertilité chez les femmes. Les recherches du Dr Clarke sont financées par les Instituts de recherche en santé du Canada et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Il est actuellement titulaire de la Chaire Richard Cruess en biologie reproductive à l'Université McGill, une des distinctions académiques les plus prestigieuses remises à un membre du corps enseignant par l'université.

Bethany Foster, M.D.est professeure agrégée de pédiatrie et membre associée du Département d'épidémiologie, de biostatistiques et de santé au travail à l'Université McGill. Elle a été nommée l'un des deux directeurs du programme d'affiliation du Programme en santé de l'enfant et en développement humain (SEDH) et agit à titre de directrice scientifique associée et conseillère pour le Centre de Médecine Innovatrice (CIM) pédiatrique au site Glen. La Dre Foster est aussi néphrologue pédiatrique et épidémiologiste clinique. Ses recherches sont axées sur l'amélioration des résultats à long terme pour les enfants et les jeunes adultes ayant subi une greffe de rein. Elle est actuellement à la tête d'une étude multicentrique financée par les National Institutes of Health qui examine l'efficacité d'une nouvelle stratégie d'intervention visant l'amélioration de l'observance thérapeutique chez les jeunes greffés du rein âgés de 11 à 24 ans.

Naima Abbadi, Ph. D., a obtenu son doctorat en génétique humaine à la Faculté de médecine à l’université Nancy-II de France, et sa MBA à l’Université du Québec à Montréal. Elle a complété sa formation postdoctorale en génomique à la Case Western University (Cleveland, É.-U.). Elle a occupé des rôles dans le milieu universitaire, dans l’industrie et aux gouvernements provincial et fédéral, et elle apporte au Programme en SEDH plus de 18 ans d’expérience en recherche universitaire, gestion de l’innovation, évaluation technologique et partenariat stratégique.