Newsletter - Banner

Fil d'ariane

Agrégateur de contenus

angle-left Bartha Maria Knoppers reçoit le prix Till & McCulloch 2020

Son article exceptionnel montre comment les biotechnologies en émergences peuvent brouiller les critères proposés pour définir ce qui est « humain »

Bartha Maria Knoppers est chercheuse dans le Programme en santé de l'enfant et en développement humain à l’Institut de recherche du CUSM
Bartha Maria Knoppers est chercheuse dans le Programme en santé de l'enfant et en développement humain à l’Institut de recherche du CUSM

15 septembre 2020

Source: Réseau de cellules souches. Bartha Maria Knoppers, O.C, O.Q, Ph. D., professeure et directrice du Centre de génomique et politiques de l’Université McGill et chercheuse à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, a été nommée lauréate du prix Till & McCulloch 2020 pour son article exceptionnel sur les implications éthiques, juridiques et sociales des biotechnologies, publié dans la revue Science : Biotechnologies nibbling at the legal “human”.

Les avancées récentes dans le domaine des cellules souches et de la médecine régénératrice, telles que la création d’entités humaines synthétiques dotées de caractéristiques semblables à celles d’un embryon (SHEEF) et de chimères homme-animal, remettent en question la définition juridique de ce qui peut être considéré comme « humain ». L’ambiguïté qui entoure la définition du terme « humain » accroît la probabilité que les éclairages importants et les applications cliniques ou commerciales que ces technologies pourraient fournir tardent à se concrétiser ou soient entravés pendant que la société débat des questions éthiques graves qu’elles soulèvent. Dans son article, Mme Knoppers et son co-auteur, Henry Greely, décrivent comment le droit définit le terme « humain » et montrent comment les biotechnologies en émergences peuvent brouiller les critères proposés pour définir ce qui est « humain ». L’article propose l’expression « substantiellement humain » comme solution pragmatique pour déterminer comment les droits légaux des personnes et les définitions juridiques associées pourraient être appliqués dans le contexte de ces nouvelles technologies. Par ses travaux, Mme Knoppers a tracé une voie qui aidera les scientifiques, les cliniciens et les décideurs politiques à encadrer les nouvelles technologies générées par le secteur des thérapies cellulaires et géniques.

Mme Knoppers recevra son prix et présentera un exposé le 28 octobre lors des réunions Till & McCulloch (TMM, pour Till & McCulloch Meetings), qui se tiendront virtuellement pour la première fois cette année. Lorsqu’elle a su que le prix lui allait être remis, Mme Knoppers a déclaré : « Je suis ravie de recevoir le prix Till & McCulloch 2020 et c’est un grand honneur de me joindre à l’éminent groupe des précédents lauréats de ce prix. Il s’agit de l’une des plus importantes distinctions remises au Canada dans le domaine des cellules souches et de la médecine régénératrice et j’en apprécie l’esprit d’inclusion, qui reconnaît le large éventail de chercheurs qui œuvrent dans ce secteur, des spécialistes de la recherche fondamentale à ceux qui réfléchissent aux politiques publiques. »

« Choisir chaque année la personne à qui attribuer le prix Till & McCulloch Award n’est pas une mince tâche; le Canada compte tant nombreux chercheurs de talent dans le secteur des cellules souches et de la médecine régénératrice », a souligné Michael Rudnicki, chef de la direction et directeur scientifique du Réseau de cellules souches. « Mme Bartha Maria Knoppers mérite amplement le prix Till & McCulloch 2020 et nous sommes heureux qu’elle se joigne à un groupe de lauréats aussi estimé. »