Newsletter - Banner

Fil d'ariane

Agrégateur de contenus

angle-left Honneurs de deux organisations canadiennes pour un ancien stagiaire de l’IR-CUSM

Julien Mégrourèche s’est classé premier pour le prix J.-R.-Cunningham pour les jeunes chercheurs 2019 et a remporté un prix pour le meilleur résumé en physique

10 décembre 2019

Source : IR-CUSM. Une étude de pointe sur la recherche sur le cancer entreprise par Julien Mégrourèche alors qu’il était stagiaire à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) a retenu l’attention au niveau national cet automne.

À la réunion de l’Organisation canadienne des physiciens médicaux en septembre dernier, il a remporté le premier prix J.-R.-Cunningham pour les jeunes chercheurs. Présenté aux trois meilleurs conférenciers du Symposium des jeunes chercheurs qui eut lieu dans le cadre de la rencontre scientifique annuelle de l’OCPM, ce prix reconnaît des présentations de calibre international. En octobre, Julien Mégrourèche a également reçu le prix du meilleur résumé en physique de l’Association canadienne de radio-oncologie pour son résumé dans la catégorie radiation et physique médicale.

La présentation gagnante de Julien Mégourèche à la réunion de l’OCPM s’intitulait « Development of a hydrated electron dosimeter for in vivo applications in radiotherapy: A proof of concept ». Elle se basait sur ses travaux pour sa maîtrise en radiation médicale à l’Université McGill, un projet ambitieux qu’il a complété récemment dans le laboratoire de Shirin Abbasi Nejad Enger, Ph. D., dans le Programme de recherche sur le cancer (IR-CUSM). « Ce projet vise à développer un dosimètre in vivo précis pour mesurer la dose locale en radiothérapie, explique la Dre Abbasi Nejad Enger, ce qui constitue un objectif central, puisqu’un tel dosimètre n’existe pas présentement. »

Grâce à ce projet, une nouvelle voie de recherche pour une dosimétrie des rayonnements in vivo s’ouvrira et permettra d’adapter les technologies des frontières de la recherche sur les optiques quantiques — en particulier les cavités de fibres — à la mesure des rayonnements en radiothérapie.

Ces travaux innovateurs ont lieu dans le laboratoire de développement de détecteurs de la Dre Abbasi Nejad Enger dans l’Unité de physique médicale au CUSM et ils se déroulent en collaboration avec Jack Sankey, Ph. D., et Lilian Childress, Ph. D., du Département de physique à l’Université McGill.

Félicitations, Julien!

En savoir plus sur le site Web de l’Organization canadienne de physiciens médicaux
En savoir plus sur le site Web de l’Association canadienne de radio-oncologie

Julien Mégrourèche (à droite) et Shirin Abbasi Nejad Enger, Ph. D., de l’Institut de recherche du CUSM
Julien Mégrourèche (à droite) et Shirin Abbasi Nejad Enger, Ph. D., de l’Institut de recherche du CUSM