Fil d'Ariane

null Une stagiaire de l’IR-CUSM remporte le prix de la meilleure présentation orale au Congrès provincial de la recherche Mère-Enfant

Le projet de maîtrise ès sciences de Marissa Fazio vise à prévenir les infections associées aux soins de santé dans l’unité de soins intensifs néonatals

Source : IR-CUSM

Marissa Fazio est une stagiaire de recherche au Programme en santé de l’enfant et en développement humain à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill.
Marissa Fazio est une stagiaire de recherche au Programme en santé de l’enfant et en développement humain à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill.

Marissa Fazio, étudiante à la maîtrise ès sciences, a remporté le prix de la meilleure présentation orale dans la catégorie Santé des populations au Congrès provincial de la recherche Mère-Enfant 2022. Étudiante en santé publique à l’Université McGill et stagiaire au Programme en santé de l'enfant et en développement humain à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), elle a reçu le prix au congrès tenu les 13 et 14 octobre dernier à Montréal. Des étudiants des quatre principaux centres pédiatriques du Québec – CHU de Québec–Université Laval, Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke et IR-CUSM– se sont réunis pour la sixième année, afin de bénéficier d’échanges multidisciplinaires et de présenter leur travail.

Le sujet de la présentation de Marissa Fazio, qui a été primée, était « Organizational Risk Factors for Nosocomial Infection in the Neonatal Intensive Care Unit » ( [traduction] Facteurs de risque organisationnels pour les infections nosocomiales dans l’unité de soins néonatals). Comme l’explique Marissa Fazio, « cette étude vise à évaluer la relation existant entre l’occupation de l’unité, les heures supplémentaires du personnel infirmier, les ratios infirmière-patient et le risque d’infection liée aux soins de santé chez les enfants nés avant terme hospitalisés à l’unité de soins intensifs néonatals. »

« En ayant recours aux algorithmes d’apprentissage machine, Marissa Fazio a pu démontrer comment les heures supplémentaires des infirmières contribuent aux incidents indésirables chez les grands prématurés dans l’unité de soins intensifs, explique son directeur, le Dr Marc Beltempo, chercheur à l’IR-CUSM. Ces travaux mettent en lumière la manière dont l’organisation du travail a une incidence directe sur les résultats des patients. »

En savoir plus sur les travaux de recherche effectués au laboratoire du Dr Beltempo, consacrés aux résultats obtenus en néonatalité.

Le 16 décembre 2022