Newsletter - Banner

Fil d'ariane

Agrégateur de contenus

angle-left Le World Brain Death Project : une nouvelle publication suscite un consensus majeur sans précédent sur le moment de la mort cérébrale

Le Dr Sam Shemie propose une norme de pratique de référence dans le monde entier

7 août 2020

Le Dr Sam Shemie est membre du Programme de recherche en santé cardiovasculaire au long de la vie à l’Institut de recherche du CUSM
Le Dr Sam Shemie est membre du Programme de recherche en santé cardiovasculaire au long de la vie à l’Institut de recherche du CUSM

Source : CUSM. À quel moment survient la mort? Avant les années 1950, la communauté scientifique s’entendait pour dire que la mort survenait quand le cœur s’arrêtait. Mais, avec l’arrivée des respirateurs, le cœur pouvait continuer à battre malgré la présence de dommages absolus et irréversibles au cerveau. C’est là, à la fin des années 1960, que le concept de critères de mort cérébrale s’est développé, et le sujet a fait l’objet d’analyses et d’études rigoureuses partout dans le monde.

Aujourd’hui, une nouvelle publication co-dirigée par le Dr Sam Shemie, spécialiste des soins intensifs à l’Hôpital de Montréal pour enfants et membre de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, propose un consensus sans précédent sur la question de savoir quand et comment survient la mort cérébrale. L’article, publié récemment dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), expose explicitement les normes cliniques minimales de mort cérébrale chez les adultes et les enfants, assorties de directives claires pour différentes situations cliniques. Basé sur une analyse documentaire approfondie et la contribution d’experts d’un grand panel multidisciplinaire international, ce travail a reçu le soutien de 35 prestigieuses organisations médicales dans le monde entier.

« Pour la première fois à l’échelle mondiale, nous avons réussi à dissiper les idées fausses et les variations de pratique entourant l’une des questions les plus controversées et fondamentales de la médecine, dit le Dr Shemie. Ce document d’orientation permettra de rehausser la crédibilité et la confiance dans le processus de détermination de mort cérébrale au Canada, en plus d’avoir des implications majeures sur le plan international, en devenant une norme de pratique de référence dans le monde entier. »

Pour en savoir plus sur ce travail important et significatif

Photo : Alina Grubnyak sur Unsplash
Photo : Alina Grubnyak sur Unsplash