Section - Banner

Fil d'ariane

Maladies mentales et toxicomanie

Responsables:
Kathryn Gill, PhD
Gabriella Gobbi, MD, PhD

L'exploration de la pathophysiologie en vue de l'élaboration de nouvelles thérapies, l'une des priorités de la recherche psychiatrique moderne, est un objectif clé de l'axe de recherche sur les maladies mentales et la toxicomanie. L'équipe de l'axe s'attache à étudier les corrélats comportementaux et cérébraux de la dysfonction des neurotransmetteurs à l'aide des techniques de la neuroimagerie fonctionnelle, de la dissection génétique et des manipulations pharmacologiques, tout en assurant un dialogue continu entre la recherche fondamentale et clinique et un va-et-vient rapide entre la clinique et le laboratoire.

L'équipe de recherche de l'axe des maladies mentales et de la toxicomanie possède une grande expertise en neuroscience sociale et translationnelle des troubles mentaux. Elle fait appel à un large éventail d'outils comportementaux et biologiques complémentaires d'avant-garde pour définir des hypothèses de faisabilité spécifiques en pathophysiologie.

Le programme visant la toxicomanie associe les forces d'une unité thérapeutique hospitalière bien établie à celles d'un programme innovant de neuroscience translationnelle. Le programme de recherche embrasse un grand nombre de préoccupations importantes, notamment la neuroscience comportementale et la neurophysiologie, la pharmacologie, la prédisposition génétique à la toxicomanie ainsi que les programmes de traitement de la toxicomanie en milieu hospitalier ou communautaire. Les études sur les troubles de l'humeur visent la recherche de nouveaux traitements antidépresseurs, par exemple les composés ayant un effet sur les systèmes cannabinoïdes, la stimulation cérébrale profonde à haute fréquence ou la stimulation du nerf vagal dans le traitement des patients déprimés réfractaires aux traitements.

La recherche sur l'autisme menée au sein de l'axe est mondialement reconnue. Elle porte sur l'identification des facteurs de risque environnementaux de la maladie, sur les tendances historiques de son incidence et sur l'efficacité des interventions de nature psychosociale et psychopharmacologique. Le programme de recherche sur l'autisme s'appuie sur un programme clinique fort, désigné comme grand centre tertiaire et quaternaire pour le Québec. La recherche sur le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) évalue l'efficacité d'interventions novatrices, dans tous les groupes d'âge, qui associent la psychopharmacologie aux techniques psychothérapeutiques. L'axe réalise aussi des études de pharmacogénétique qui ont pour objet de mieux comprendre les mécanismes qui sous-tendent les réactions au traitement pharmacologique de l'autisme.

L'exploration de la pathophysiologie en vue de l'élaboration de nouvelles thérapies, l'une des priorités de la recherche psychiatrique moderne, est un objectif clé de l'axe de recherche sur les maladies mentales et la toxicomanie.