RI-MUHC Annual Report

RAPPORT ANNUEL DE L’IR-CUSM 2022

DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES

INTRODUCTION D’UNE TROUSSE DE BIOMARQUEURS PRÉDICTIFS DE C. DIFFICILE DANS LA PRATIQUE CLINIQUE

La pandémie de COVID-19 a concentré l’attention sur la santé publique et sur les pratiques hospitalières. Ces pratiques sont importantes, non seulement pour la gestion de la COVID 19, mais aussi pour minimiser les conséquences d’autres agents infectieux dommageables, comme Clostridioides difficile (C. difficile). L’infection bactérienne C. difficile est fréquente dans les hôpitaux ainsi que dans les établissements de soins de longue durée dans le monde entier; si elle n’est pas traitée, elle peut être mortelle. On évalue à quelque 272 millions de dollars les coûts de santé associés au traitement de C. difficile aux États-Unis seulement; cette somme exclut les conséquences importantes de cette infection sur la qualité de vie des patients.

L’un des défis principaux liés à la gestion de C. difficile chez les patients hospitalisés est de prédire la progression de la maladie, afin d’administrer le traitement approprié. Le Dr Donald Vinh, éminent scientifique au Programme en maladies infectieuses et immunité en santé mondiale à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), et ses collègues ont relevé le défi et ont réussi à identifier un certain nombre de biomarqueurs prédictifs de C. difficile; ces biomarqueurs sont des indicateurs de la gravité de l’infection et de sa progression. Une telle approche est très efficace, car elle permet d’établir un diagnostic et un pronostic précis de C. difficile. À la réception de ces renseignements, un médecin peut prendre une décision rapide quant au traitement médical personnalisé d’un patient, améliorant ainsi la qualité des soins et réduisant de ce fait les complications associées à C. difficile.

Le Dr Donald Vinh et ses collègues entendent commercialiser une trousse de biomarqueurs prédictifs de la bactérie C. difficile, destinée à améliorer la qualité des soins destinés aux patients atteints d’une infection bactérienne à C. difficile
Le Dr Donald Vinh et ses collègues entendent commercialiser une trousse de biomarqueurs prédictifs de la bactérie C. difficile, destinée à améliorer la qualité des soins destinés aux patients atteints d’une infection bactérienne à C. difficile

En collaboration avec le Bureau du développement des affaires de l’IR-CUSM, le Dr Vinh a déposé une demande de brevet pour l’invention de la trousse de biomarqueurs prédictifs de C. difficile. Le Bureau du développement des affaires et le Dr Vinh vont ensuite commercialiser la trousse de biomarqueurs de C. difficile en Amérique du Nord. L’introduction de cette trousse dans la pratique clinique a le potentiel de changer la donne dans la gestion de C. difficile en milieu hospitalier et de réduire le fardeau économique que cette infection bactérienne représente pour le système de santé.

En savoir plus : Fecal host biomarkers predicting severity of Clostridioides difficile infection (JCI Insight)