Newsletter - Banner

Fil d'ariane

Agrégateur de contenus

angle-left La vie après l’université existe-t-elle? La Demi-journée de carrière pour les stagiaires de l’IR-CUSM a permis d’explorer les options!

Les stagiaires de recherche souhaitant explorer des options de carrière en dehors du milieu universitaire ont exprimé leur appréciation envers la perspective qu’ils ont acquise lors de la deuxième édition de la Demi-journée annuelle de carrière pour les stagiaires de recherche de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM). 

Cent seize stagiaires ont participé à cet événement organisé par le Centre Desjardins de formation avancée de l’IR-CUSM le 24 novembre dernier au site Glen. Lors de la session du matin, six professionnels travaillant dans le domaine des soins cliniques, du capital de risques et de l’industrie pharmaceutique ont partagé les raisons qu’un diplômé du doctorat ou de la maîtrise est prisé dans les milieux de travail non universitaires et ils ont proposé des trucs afin de faciliter la transition des stagiaires vers ces carrières. 

Lors du lunch de réseautage, les stagiaires ont pris place avec 20 professionnels de divers milieux qui ont répondu à leurs questions enthousiastes. Les professionnels d’organisations comme le Conseil national de recherche Canada, l’Agence spatiale du Canada, les Laboratoires Charles River, les laboratoires NEOMED, Algorithme Pharma, Real Ventures et IC Axon ont offert des conseils aux stagiaires à propos des carrières non universitaires. Lorsqu’on leur a demandé de partager leurs commentaires sur l’événement, ils trouvaient que ce dernier a représenté une opportunité stimulante et amusante de mentorer la prochaine génération.

Les étudiants ont commenté l’importance que l’événement revêtait pour leur planification de carrière. « Nous devons sensibiliser les étudiants sur les postes s’offrant à eux en pharmaceutique, dans l’industrie, au gouvernement et dans l’établissement de politiques, et en quoi ces carrières consistent, a expliqué Elvis Cela, du laboratoire du Dr Per Jesper Sjöström ». Heather Duncan, du laboratoire du Dr Kolja Eppert, est du même avis. « C’était une exposition cruciale à différents domaines et opportunités de carrière. Nous sommes surtout exposés au cheminement universitaire et nous finissons par perdre contact avec les personnes se dirigeant vers des carrières dans l’industrie. »

Pour Mostafa Ghozlan, qui est supervisé par le Dr Jean-Jacques Lebrun, le moment était bien choisi. « Je commence ma cinquième année au doctorat et j’ai réalisé que je ne souhaite pas poursuivre une carrière universitaire, dit-il. Rencontre des personnes de différents milieux est une révélation! »” 

Les points à retenir? Plusieurs stagiaires ont résumé leurs découvertes.

  • « Suivre des cours en ligne dans mes temps libres pour obtenir des certifications! Je n’aurais jamais pensé lister des cours d’éthique sur mon C.V. De plus, si vous souhaitez travailler en pharma et que vous avez travaillé pour un organisme de contrat de recherche avant de commencer votre doctorat, assurez-vous de demeurer en contact avec vos anciens collègues. » — Amanda Baumholz, du laboratoire de la Dre Aimee Ryan

  • « J’ai appris comment me démarquer et expliquer comment mes uniques compétences font de moi la candidate idéale pour un emploi. Il fut également intéressant d’en apprendre plus sur les carrières en entrepreneuriat que d’autres ont entreprises à Montréal. » — Heather Duncan

  • « Les conseils pratiques pour nous aider à gravir les échelons! » — Elvis Cela

  • « Le réseautage est essentiel et crucial : nous devons participer à ces événements et au réseautage et échanger avec les autres. Par la suite, nous devons être proactifs et rechercher des initiatives. » — Mostafa Ghozlan


Visitez notre page Facebook @CUSM_MUHC !


—Décembre 2017